Rencontre avec Antoine de Chambost….

… le type qui va vous faire vouloir avoir un bébé en couches lavables. Si, si.

Antoine est discret, gentil, et veut également sauver le monde. C’est dingue, le nombre de gens qui ne veulent pas juste attendre que les choses changent, et qui décident de faire leur part, comme dans la légende du colibri…. et visiblement j’ai du bol, je tombe sur ces gens-là tout le temps. Revenons donc à Antoine. Gentil, sauveur du monde, et surtout papa. Antoine a 5 enfants, il vient d’avoir un dernier bébé au mois d’août, donc il est un peu le Boss de Fin de Niveau en matière de couches, voyez-vous. Il maîtrise le sujet, à ce stade de sa vie. Et comme moi, il a choisi la Rolls des couches lavables pour ses bébés, la marque Hamac.

 

 

Seulement, lors de ses débuts dans le monde des couches lavables, il vivait en région parisienne dans un petit appartement, avec peu d’espace de stockage ou de séchage, et les couches lavables se sont révélées un peu too much pour leur famille, à leur grande déception.

Qu’à cela ne tienne, il a trouvé la solution ! Il rencontre Philippe Gaillard un jour en CoWorking, tous deux ont la même expérience ratée des couches lavables, mais l’envie que cela fonctionne. Philippe revient des Etats-Unis, où les services de location et nettoyage de couches lavables sont plus courants.  Ils décident donc de tenter l’aventure en France, en région parisienne, et créent ensemble Ma Petite Couche, un service de location et nettoyage de couches lavables Hamac, qui allie le côté hyper pratique de la location aux convictions écologiques de la team : les couches sont récupérées et livrées à vélo. C’est également solidaire, car les nettoyages se font dans des ateliers qui font travailler les personnes handicapées. Et ça fonctionne! L’entreprise se développe, et installe des antennes à différents endroits en région parisienne.

Alors, tout ça, c’est bien joli, me direz-vous, mais une fois de plus c’est en région parisienne, et ça nous fait une belle jambe, à nous autres Compiégnois(es). Et c’est là que Joie! Bonheur! je vous annonce la bonne nouvelle : Antoine de Chambost vient de s’installer à Compiègne, il est désormais l’un des nôtres. Et évidemment, il voudrait implanter le service Ma Petite Couche dans sa ville, dans notre ville.

Du coup, plus d’excuses pour ne pas tenter l’aventure des couches lavables, vous pouvez faire un essai de location-lavage, ce qui permet de voir si le système convient à votre bébé et à vous, sans vous ruiner en vous équipant, et sans vous mettre plus de pression que nécessaire. Un nouveau bébé, c’est déjà grave la pression, surtout lorsqu’il s’agit d’un premier, mais même pour les suivants, alors pas besoin d’en rajouter.

Autre bonne nouvelle, ce n’est pas du tout aussi cher que ce que je m’imaginais, les tarifs location simple ou location-lavage sont attractifs, et il y a une super offre de découverte* pour le lancement à Compiègne!

 

 

Bref, vous l’aurez compris, je suis hyper enthousiasmée par ce concept, que j’avais découvert sur internet, mais qui à l’époque n’existait pas localement, et je tiens absolument à répandre la bonne nouvelle autour de moi, c’est vraiment chouette, un projet qui réunit à la fois l’aspect santé de nos bébés, convictions écologiques, local, zéro déchet, solidaire et qui ne coûte même pas un rein, oui, j’avoue, ça me met en joie. Et j’espère que vous aussi, ça vous met en joie!

 

PS : Au cas où vous vous poseriez la question, je n’ai aucun lien avec la société Ma Petite Couche, et je n’ai même pas la possibilité de profiter de prix réduits ou autres avantages, car je suis déjà complètement équipée en Hamac et opérationnelle depuis la naissance du Petit Prince Harry, mais j’aurais tellement aimé connaître ce concept lors de la naissance de mon premier enfant…

 

PPS : ce n’est pas parce que votre bébé n’est pas un nouveau-né que vous avez raté le coche : il n’est jamais trop tard pour bien faire, et passer aux lavables, même si votre bébé est déjà “grand” – mieux vaut tard que jamais!

 

*Ma-petite-couche-Lancement-Compiègne-Margny-2018-08-26

2 Replies to “Rencontre avec Antoine de Chambost….”

  1. Super, super idée, surtout pour les gens qui redoutent la phase lavage. Je vais partager avec ma copine qui va accoucher en novembre : elle fait déjà son liniment maison, alors ça devrait l’intéresser !

  2. Canon ! Surtout quand c’est drivé par un papa !!! 😄👌🏻😋

Laisser un commentaire